«

»

Comment toujours avoir la bonne exposition?

En photographie, l’exposition est un concept clé.

L’exposition est la quantité de lumière que le photographe, ou l’apn en mode automatique, choisit de laisser tomber sur le capteur, au moment de la prise de vue (capture de l’image).

Une exposition correcte, c.a.d. qu’assez de lumière frappe le capteur, mais pas trop, est cruciale à la réalisation d’une image de qualité.

Contrôle de l’exposition

Le photographe peut agir sur l’exposition au moyen des contrôles incorporés au boîtier de son apn. Les 3 contrôles disponible sont:

  1. Le temps de pose
  2. l’ouverture du diaphragme
  3. La sensibilité du capteur à la lumière (ISO)
Illustration des 3 facteurs affectant l'exposition. Image © Charles Martel 2015

Cliquez pour agrandir: Illustration des 3 facteurs affectant l’exposition. Image © Charles Martel 2015

Le photographe peut contrôler les paramètre d’exposition de façon complètement manuelle. Ou, il peut choisir de donner plus ou moins de contrôle aux divers automatismes intégrés au boîtier. Nous reparlerons des divers modes d’automatismes de l’exposition dans un autre article.

Selon les choix faits par le photographe (ou l’apn), le résultat final sera un des trois cas de figure suivants:

  1. Exposition correcte
  2. Surexposition
  3. Sous-exposition

Exposition correcte

La bonne quantité de lumière a frappé le capteur et l’image est bien exposée. on voit des détails dans les zones sombre et dans les zones claires de l’image. Aucune zone n’est trop sombre ou trop claire.

Voici un exemple d’une exposition correcte:

Cliquez pour agrandir: Exposition correcte, image © Charles Martel 2015

Cliquez pour agrandir: Exposition correcte, image © Charles Martel 2015

Surexposition

Trop de lumière a frappé le capteur. L’image est beaucoup trop claire et certaines zones sont brulées, c.a.d. complètement blanches et sans aucun détail.

Voici un exemple d’une surexposition extrême:

Cliquez pour agrandir: Surexposition extrême. Image © Charles Martel 2015

Cliquez pour agrandir: Surexposition extrême. Image © Charles Martel 2015

Presque tout est brûlé, c.a.d. complètement blanc. Une telle image est irrécupérable!

Sous-exposition

Trop peu de lumière a été capturée et l’image est bien trop sombre. On voit un peu de détails dans les zones de haute lumière (claires) mais rien dans les zones d’ombre.

image: exemple de sous-exposition

Cliquez pour agrandir: Sous-exposition. Image © Charles Martel 2015

Cependant, contrairement à l’image surexposée, celle pourrait être au moins partiellement récupérable dans un logiciel tel Adobe Lightroom (article à venir sur ce sujet). Cependant, l’image résultante comportera pas mal de bruit.

 


Vous avez trouvé cet article intéressant ? Laissez-moi savoir ce que vous en pensez! Vos commentaires (ci-dessous) sont précieux et m'aideront à améliorer ce site!

© Charles Martel 2015 Aux éditeurs web: Merci de placer un lien vers cet article si vous croyez qu’il puisse intéresser vos lecteurs. Si vous désirez le republier sur votre site, veuillez me contacter d’abord via la page de contact. Merci!

Au sujet de l'auteur

Charles Martel

Laisser un commentaire